top of page
SELF banner (1)_edited.jpg

SELF (Safe-Space for an Early Learning Foundation)

SELF est un projet pilote axé sur la littératie précoce d’enfants vivant avec leurs mères en logements de transition (de deuxième étape).

wix.png

À propos de SELF

Lancé en avril 2022 et se poursuivant jusqu'à la fin mars 2025, le projet « Safe-Space for an Early Learning Foundation » (SELF) est un projet pilote innovant développé par le Centre Mothers Matter. Pour ce faire, le centre a adapté son programme phare « HIPPY » pour pouvoir desservir les mères et leurs enfants vivant dans des logements de transition (de deuxième étape).
 
Les refuges partenaires sont situés en Colombie-Britannique, en Saskatchewan, en Ontario et à Terre-Neuve-et-Labrador.

map-self.png

Comment SELF répondra-t-il aux besoins des femmes et de leurs enfants après la pandémie ?

La pandémie de COVID-19 a contribué à une augmentation de la violence à l'égard des femmes, ce qui a entraîné une augmentation du nombre de femmes et d'enfants fuyant leur foyer pour vivre dans des logements de transition.

 

Les femmes restent généralement dans un logement de transition (de deuxième étape) entre un et deux ans. Il s'agit d'une période incertaine et éprouvante, tant pour les mères que pour leurs enfants. Les mères peuvent manquer de temps, de ressources ou de confiance pour susciter efficacement la participation de leur enfant d'âge préscolaire à une forme d’apprentissage précoce, ce qui pose de graves problèmes puisque ce sont les années d'apprentissage les plus formatrices pour un enfant.

 

En raison du manque d’occasions d'apprentissage structuré pour ces enfants vivant avec leurs mères dans des logements de transition, certains d’entre eux passent à travers les mailles du filet. Le projet « SELF » cherche donc à combler cette lacune et à piloter un programme d'apprentissage précoce de haute qualité au service des mères et de leurs enfants vivant dans des logements de transition (de deuxième étape).

 

Nos partenaires feront participer les mères en utilisant un modèle d'apprentissage précoce inclusif et flexible. Les mères passeront 15 minutes par jour, cinq jours par semaine, à faire des activités d'apprentissage précoce structurées de haute qualité avec leurs enfants. Ceux-ci seront ainsi préparés à réussir à l'école et dans la vie. Cela renforcera également le lien mère-enfant, qui est vital vis-à-vis du développement et du bien-être de l'enfant au cours de ses premières années. Les mères et les enfants pourront également se créer une communauté en nouant des liens avec d'autres familles vivant dans des circonstances similaires.

Les familles inscrites au programme recevront :

 Des visites à domicile hebdomadaires

 

Des réunions de groupe mensuelles pour les mères (avec garde d'enfants)

 

Des groupes de jeux bihebdomadaires

 

Des visites de terrain trimestrielles

Les mères recevront-elles les outils dont elles ont besoin pour participer ?

Oui ! « SELF » est conçu pour donner aux mères les outils dont elles ont besoin pour pouvoir offrir à leurs enfants un apprentissage préscolaire dans le logement de transition, ou abordable, dans lequel elles se trouvent . Cela favorisera le bien-être général et la confiance des mères, et renforcera le lien mère-enfant.
 
De plus, le 18 juillet 2022, YWCA Canada a annoncé le lancement du tout premier Fonds national d’aide d’urgence pour les survivantes, en partenariat avec 12 de ses associations membres à travers le pays, dont la branche de Hamilton.
« Le Fonds offre aux femmes, aux personnes de diverses identités de genre et à leurs familles victimes de violence conjugale/domestique et aux résidentes actuelles des hébergements d’urgence, un soutien financier immédiat pour quitter les situations de violence et commencer à reconstruire leur vie. »

Quel est le coût ?

Le projet « SELF » est entièrement gratuit !

Un mot de Raine Liliefeldt, présidente-directrice générale par intérim et directrice des services aux membres par intérim chez YWCA Canada...

« Toutes les familles ont traversé tant d'épreuves pendant la pandémie, mais pour une famille confrontée à de la violence domestique, à la précarité de logement et à l'insécurité financière, les défis auxquels elle doit faire face sont encore plus considérables », a déclaré Sandra Parker, directrice des services à l'enfance et à la jeunesse. « Ce programme aidera les familles à guérir, à aller de l'avant et à entamer un nouveau chapitre post-pandémie. »
 
« La création d’un fonds d’urgence pour les survivantes était la principale demande exprimée par les femmes et les personnes de diverses identités du genre victimes de violence conjugale et domestique. Jusqu’à ce que ce besoin urgent et non satisfait soit pris en charge par le gouvernement, YWCA Canada prend des mesures pour aider les survivantes à quitter la situation de violence et à reconstruire leur vie », a déclaré Raine Liliefeldt, PDG par intérim et directrice des services aux membres chez YWCA Canada.

Funded by_with_Wordmark_Canada(ELCC-IP)-EN.jpg

Pour en savoir plus sur « SELF » et sur la façon dont vous pourriez aider, veuillez écrire à 

Emma Reilly McKay, spécialiste des communications stratégiques chez YWCA Hamilton :

ereillymckay@ywcahamilton.org 

 

Amanda Arella, directrice des politiques publiques, des revendications et des communications stratégiques chez YWCA Canada :Aarella@ywcacanada.ca 

bottom of page